Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Projet du club ’’ Team Longitude ’’organisé début mai 2018
Ven 3 Nov - 22:02 par Admin

» Les Terres d'Arvernis fin avril 2017
Ven 17 Fév - 17:21 par skipper63

» Tunisie avec le Club Corsica Jeeper's
Lun 6 Fév - 13:22 par Philly

» sortie sous le théme "des forts"
Lun 6 Fév - 13:19 par Philly

» Présentation
Lun 6 Fév - 13:11 par Philly

» Patrol Rassemblement
Mer 1 Fév - 19:42 par Philly

» Attelage remorque sur Jimny
Mar 31 Jan - 11:44 par Philly

» Un petit tour d'Islande...
Lun 30 Jan - 13:32 par Philly

» A votre attention
Mar 23 Aoû - 12:16 par Admin

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Un petit tour d'Islande...

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Bifidusse le Ven 24 Fév - 3:45



(PB)

Eh quoi, on n’est pas encore arrivé ?

Quoi, ça grimpe encore ? Mais ça n’en finit jamais ! C’est que je viens d’un pays où ça culmine à 600m ! (et encore, c’est parce qu’on a construit une perche de 6m, sinon officiellement c’est 594m, mais les écoliers belges aiment les chiffres simples, alors, notre gouvernement, dans sa grande bonté, a construit 6m de perche).





Mais on arrive tout doucement à la fin, rouge.



La colline ultime, celle qu’au-delà de laquelle c’est pas possible d’aller.

Paysage alentour…


(PB)







Deux fous, qui sont venus à pieds jusqu’ici :



On ne restera pas très longtemps en haut. Il est pas loin de 13h30. Le guide fera… cuire ses tartines sur le sol. C’est tellement chaud que son alu a pour ainsi dire péri dans l’aventure.

Une des Islandaises du groupe récoltera plusieurs cailloux tout en haut. C’est vrai qu’il y a des couleurs intéressantes dans le nuancier ;-)

Le début du retour sera un peu différent, on passera par l’autre côté de la colline rouge, façon descente rapide.

Pour la suite, il y a également deux options, une différente de l’aller mais plus difficile, ou le demi-tour classique. On prendra la version classique finalement, le reste du groupe, la version difficile (et plus longue). Avec le recul je me dis qu’on aurait peut-être dû les suivre, mais sa description (du guide) de certains passages ne me motivait pas des masses.

Le retour se faisant par le même chemin, les photos vous rappelleront sans doute quelque chose… Razz







Aaaah, la structure de cette glace ! Comme quoi il n’y a pas que dans le Whisky que c’est intéressant.



Du paysage…



Et un zoom dans ledit paysage ;-)



Les deux chemins parallèles de tantôt (à 2h de marche de la destination, à l’aller, quand même) :




(PB)

(la tache au centre, c’est moi Razz)


(PB)

On rencontrera un couple qui montait dans ce coin-là.

Lui, en me désignant le sommet des yeux : « howe isse ze waiver ? » (avec des intonations parisianisantes)
Moi, pas charitable pour un sou : « Très bon ! »
Lui, un peu vexé : « Ah, euh, bon. »

(non mais sérieusement, faut faire un effort là Laughing )
Vous voyez Michel Leeb en train de faire ce qui est considéré comme l’accent « africain » ? Ben la même chose, version anglais de Paris, en pire.

Bon d’accord, je n’insiste pas, c’est un peu un forum français ici ;-)

Et si tu lis ceci, pardonnes moi. Et j’espère que vous êtes bien arrivé à destination ;-)
(ils allaient loger en haut, au refuge).

Retour, donc. Je commence à avoir franchement mal à la plante des pieds.
(Note pour plus tard : faire du sport et trouver des semelles en silicone pour mes boots de militaire insensible des pieds).









(oui, j’ai fait à peu près les mêmes à l’aller, je sais Razz)

Oh, une tête de chien…



Et vu comme ça, le chemin est impressionnant !



On retrouvera le camping un peu avant 18h, ce qui nous aura fait plus de 8h de balade, 900m de grimpette et descendette pour 14km d’usage de semelles.

En grand habitué des randos, j’étais parti optimiste avec mes deux malheureuses tartines, mes deux snacks chocolatés et… mon demi-litre d’eau. J’ai vu le point d’eau le plus proche de Titine comme la 8e merveille du monde.

Fatigué, mais content de l’avoir fait ! C’est juste dommage de n’avoir pas pu s’arrêter un peu plus longtemps. On a fait les photos en coup de vent et une petit sieste au soleil n’aurait pas été de trop.

Ah, et des bâtons de marche. Une des Islandaises avait ça et ça avait l’air super utile.

Retour vers Titine, embarquement et zou, on se casse.

Nouvelle hésitation devant la rivière à franchir.


(PB)

Le garde (celui des good shoes je crois) qui passait par là, nous voyant hésiter, fait demi-tour après nous avoir dépassé et nous invite à le suivre.

Il est évidemment légèrement habitué à l’endroit donc je peine à le suivre, je passe la 2e courte et je ne ralentis pas à l’approche du gué faisant la jonction entre la rivière et la route. Le nez de Titine se fait un peu éclabousser au passage.

Re-traversée de la kyrielle de gués de la veille…


(PB)


(PB)

Et puis route sur fond de soleil couchant, avec comme objectif : Skogar.


(PB)

Les couleurs sont étonnantes !

(et le soleil couchant)


(PB)


(PB)


(PB)

A un moment, au croisement entre la route 1 et une autre route, des voitures sont arrêtées. Au début, je ne comprends pas trop pourquoi. Puis je vois des chevaux. Je me continue à me demander pourquoi tout le monde semble ralentir. Je ralentis aussi, au pas, puis je me rends compte que les chevaux ne sont pas derrière une éventuelle clôture, mais remontent la route à contresens, en contrebas de celle-ci.


(PB)


(PB)

Impressionnant…

On aboutira finalement au camping de Skogar, dont on se rend compte qu’il est au pied de la chute d’eau que l’on voulait voir !

Le jour commence à franchement décliner et le camping est assez rempli, voire bien bien rempli.

Ce qui est particulier dans ce camping, c’est qu’il y a une dame en Hi-lux qui patrouille au ralenti, s’arrêtant parfois pour sortir de sa voiture et ramasser un papier. Ou faire le tour des paiements. En 4x4. Au ralenti. Et elle n’arrêtait pas de patrouiller. Très, très bizarre.

Nous, on mange un bout, réfugiés dans la voiture, le camping-gaz derrière une roue, vaguement à l’abri du vent.

Puis on ira photographier la chute d’eau.

Il fait sombre mais je singe un autre photographe qui fait ses photos sur pied (la seule fois je pense que j’ai utilisé ce foutu pied qui nous a emm. à chaque fois qu’on préparait la voiture pour le dodo).



La journée se finira par une douche bien méritée. Deux douches pour un grand camping rempli, c’était la file. Quand j’y suis passé, tard, il n’y avait qu’une fille qui attendait devant une porte close alors que l’autre douche semblait libre.

Je lui demande si elle attend. Elle me dit oui mais que l’eau de la douche libre ne s’évacue pas. J’hésite avant de finalement essayer (un mec ça essaie même quand on lui dit que c’est pas une bonne idée et on n’a pas peur de l’eau sale des précédents, nous Razz).

Finalement ça s’est plutôt bien passé.

Allez, une nuit bien méritée m’attend ! :-)

Bifidusse

Messages : 64
Date d'inscription : 18/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  pourquoi2b le Sam 25 Fév - 11:48

bravo bravo..... Wink
avatar
pourquoi2b

Messages : 1019
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 45
Localisation : Bastia

Voir le profil de l'utilisateur http://www.desinfection2b.sitew.com/#Activite_principale_.A

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  jerome le Sam 25 Fév - 16:03

super voyage
avatar
jerome

Messages : 262
Date d'inscription : 21/05/2011
Age : 29
Localisation : porto vecchio

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Admin le Mar 6 Mar - 19:20

merci encore, le top, on suit ton périple avec attention et c'est génial

De beaux clichés encore ....

_________________
La Corse est un pays libre et ses chemins aussi... RISPETEMU A NATURA ( Respectons la nature )
avatar
Admin
Admin

Messages : 1256
Date d'inscription : 13/12/2008
Age : 38
Localisation : Biguglia ( Haute-Corse )

Voir le profil de l'utilisateur http://corsica-suzuki.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Bifidusse le Mar 6 Mar - 19:43

Merci merci merci :-)

J'ai trié et retouché les photos du jour suivant.
Reste à faire le texte.

J'espère cette semaine ;-)

Bifidusse

Messages : 64
Date d'inscription : 18/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Admin le Mar 6 Mar - 19:51

merci à toi de tout ce boulot fourni

_________________
La Corse est un pays libre et ses chemins aussi... RISPETEMU A NATURA ( Respectons la nature )
avatar
Admin
Admin

Messages : 1256
Date d'inscription : 13/12/2008
Age : 38
Localisation : Biguglia ( Haute-Corse )

Voir le profil de l'utilisateur http://corsica-suzuki.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  orpyst le Mar 6 Mar - 22:23

Super , on attend la suite....
avatar
orpyst

Messages : 222
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 51
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Bifidusse le Jeu 8 Mar - 3:23

Admin a écrit:merci à toi de tout ce boulot fourni

Moi ça me fait plaisir de vous montrer tout ça... et de lire vos encouragements :-)

La suite, donc.

JOUR 22 : c’est la chûûuute finââaâale

Quoi ? Bifidusse essaierait, en stoemelinks, de diffuser un message politique au travers de ses comptes-rendus passionnants ? Ou bien s’abaisserait-il à faire un jeu de mot poussif dans le seul but de pourrir la journée de centaines d’admirateurs en folie, que dis-je, de groupies enflammées par le verbe (surtout ne pas faire de faute de frappe… on n’est pas dans le SM…) en leur susurrant une scie musicale insupportable en plus d’être le cri du cœur des tous les socialistes dignes de ce nom ?

Ah là là, mais non voyons, je ne suis pas si vil.

(D’aucunes me maudiront pourtant pour cette pour cette insertion mélodiquement horripilante.)

Plus prosaïquement, ce jour 22 est tout bêtement le jour de la dernière chute d’eau du séjour. Enfin je crois. On est quand même en Islande, le pays des bananes et des chutes d’eau.

Bref (j’ai été en Islande, ahah).

Itinéraire du jour :



Nous nous sommes donc arrêtés, hier, au camping de Skogar où les 4x4 surveillent d’une roue attentive le bon déroulement du sommeil des campeurs.

Camping au pied d’une chute, Skogafoss (pour une fois, c’est pas compliqué, tiens).

Hier il faisait tellement sombre à notre arrivée que j’étais bien décidé à tirer le portrait éclairé de dame-la-chute avant de partir (et avant l’arrivée de centaines de touristes-caristes qui font rien qu’à copier l’idée originale que j’avais eue de faire une photo de la chute).

Gagné : ce matin il fait plus clair. Mais moche. Enfin, gris.

Dame-la-chute :



J’espère que vous aimez.
Parce que bon, une fois n’est pas coutume, j’ai eu un mal de chien à me décider pour le choix des photos. Et pourtant, j’en ai supprimé !

Vue de plus loin :



De plus près Razz



D’encore plus près (j’ai inventé le zoom statique pour forum) ET en noir et blanc (et en muet en plus, le top de la mode actuelle) :



(chfrouuwwww chfrouuwwww chfrouuwwww - c’est le bruit de la chute)

(le premier qui dit que la « chut » ne fait normalement pas de bruit va au coin)

(n’empêche, je suis sûr que certains d’entre-vous ont fait « chfrouuwwww chfrouuwwww » à haute voix chez eux Razz)

Vue « Jurassic Park » :


(PB)



(franchement, c’est impressionnant à voir)

Et d’un peu moins près :




Bon, ça y est ? T’as fini avec ta chute ? On peut y aller ? Découvrir de nouveaux horizons ? Voir Titine survolant la piste tel un vaisseau des mers arides ? Bouffer de la poussière et se crever le poumon à escalader des montagnes ?

Oui oui, on y va.


(PB)


(oh quoi, juste une petite dernière… version égocentrée)

(la chute est grande et je suis tout petit Razz)


Bon, zou. Direction : Dyrholaey.


(PB)

(oui je sais, c’est pas ça qui est écrit sur le panneau)
(notez les gros monticules au loin)

Dyrholaey, c’est ce coin plein d’arches super jolies et de gros cailloux très photogéniques.
Le tout accompagné de plages de sable noir (ou si c’est pas du sable, c’est noir quand même).



En vue « large », ça donne ceci :



Avec ces étonnants cailloux gigantesques, un peu perdus, les pieds dans l’eau :



En zoomant dessus, ça donne ceci :


(PB)


Ou ça, si on zoome sur la partie attachée à la terre « ferme » :


(PB)

Ce qui est bien avec les plages de sable noir, c’est que c’est très « graphique » (ou graphite, si vous voulez… Razz)


(PB)

Les formations volcaniques (basaltiques ?) ne sont cependant pas en reste :





Attention : petit jeu !
Comment la personne qui a fait les pas dans le sable a-t-elle disparu sans laisser de traces retour ?



a) elle a été enlevée par La Glaude, qui est venu visiter le temps et l’Islande après être parti du zoo de la Soupe aux Choux (niveau de plausibilité 3) ;
b) elle n’a jamais disparu, en fait c’est l’homme invisible ;
c) elle est d’origine indienne (ceux qui font wouhwouh dans les westerns, pas ceux qui construisent des Tata*) et est super-forte à marcher en arrière dans ses traces ;
d) Photoshop est Grand.

Les jeux sont ouverts. Le gagnant deviendra Président de la République.

* http://fr.wikipedia.org/wiki/Tata_Motors


De l’autre côté, on voit ceci :



Enfin, je dis de l’autre côté, on a un peu zoné dans le coin et je suis infoutu de dire, autant de temps plus tard, comment se positionne telle ou telle photo par rapport à telle ou telle autre.

La prochaine fois (ouiiii ! je veux y retourner :-) ) je me visserai une caméra dans le front histoire d’avoir une meilleure chronologie des événements.

En même temps on s’en fout un peu.

Sur le chemin vers l’autre endroit, donc, on croisera ces 4 compères :



Ils pourraient dire : « Froid, nous ? Jamais ! Enfin si, un peu quand même. »

On ne sait pas si c’est le vent ou la sieste de 16h qui a façonné le sable devant eux à grands coups de museau dans le terreau.



mêmeêêêêê !

En tout cas, même les moutons se planquent aujourd’hui.

Ah, et je voudrais redorer le blason des pare-buffles qui furent à une époque la grande mode sur les 4x4 (les belges, en tout cas).

C’est super utile, et pas seulement pour éviter que les cyclistes ne rayent le capot, ça sert aussi pour éviter de tout casser la voiture contre les graviers qui traînent sur les routes islandaises :



(dites, dans les deux cas c’est du second degré hein, j’ai jamais rayé de cycliste)
(que des chevreuils, au moins ça, ça se mange)
(le cycliste c’est immangeable, trop de muscles et de produits interdits)


Le temps n’est finalement pas si moche que ça :



Même s’il faut en profiter, et vite, ça ne dure pas très longtemps, parfois c’est juste entre deux nuages que le soleil arrive à percer :



Et les plages de sable noir, graphiques.



Le reste se passe grosso-modo de commentaires…




(PB)






(PB)




:-)

Bifidusse

Messages : 64
Date d'inscription : 18/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Bifidusse le Jeu 8 Mar - 3:23

Uh ?

Ah oui, on a quitté Dyrholaey pour rejoindre Vik si je ne m’abuse.

On y fait des courses, notamment du Coca (sur lequel il doit être écrit un truc du genre « je suis fier d’être islandais »).

Et puis de quoi survivre.



De gauche à droite et de haut en bas :
- des chips goût pizza (étonnement, dans mon grand tour du monde de la bouffe bizarre, au rayon chips, c’est le nord de la France et la Bretagne qui gagnent, avec des machins hautement improbables comme « goût méchoui » ou « goût fromage gratiné ». Même les pays anglo-saxons n’osent pas) ;
- une charcuterie dont j’ai oublié le nom, le bruit et l’odeur (avant de tomber la chemise ? Razz) ;
- la boisson caféinée locale (Orka) ;
- du Pepsi ;
- du pain mou ;
- des bananes ;
- du poisson séché que même à travers le plastique ça sent la cale de chalutier. C’est la cracotte islandaise. A manger sans passer par le stade « réhydratation » (sinon on risque de voir le poisson se reformer et se barrer ver la mer et alors là, ben t’as tout perdu).

Ah.

A propos de bouffe.

Y’a des gens que je connais qui lisent ceci (y’a au moins une personne, les autres ont dû laisser tomber après la 332e photo de cascade).

Il paraît que je laisse croire que je ne mange que des hamburgers.

Je m’insurge. Ce n’est pas vrai.



Je mange aussi des fruits et des légumes.



Et bio, en plus.



Si. Et même plusieurs fois par jour !



Voilà.

Une injustice est réparée.

(je vous le mets encore une fois ? Razz)



Tiens, à propos de nourriture saine : le Coca de 250ml est à 250 ISK (1.5 €) et le grand, de 500 ml, à 300 ISK (1,8€). Et on s’étonne que j’aime ce pays ! Laughing
(au passage, je ne m’étais pas rendu compte à quel point c’était bon marché, tiens).

Après ce petit encas roboratif, nous reprenons la route.

On finit par passer par le pont provisoire remplaçant celui d’origine, emporté par une inondation « sous glaciaire » une semaine avant qu’on ne débarque en Islande. Une semaine après, le pont était remplacé par une version provisoire en bois (chapeau !).

Pour être honnête, on ne s’en est aperçu qu’une fois sur le pont, on a tellement pris l’habitude des ponts étroits ici qu’à la limite le provisoire aurait très bien pu être le définitif… Aux dernières nouvelles il y est toujours, d’ailleurs (il doit y avoir un Belge dans le comité de décision des travaux provisoires en Islande).


(PB)


(PB)

(on peut voir ici les piliers du pont emporté)

Tout ceci nous amène à l’activité de l’après-midi : découvrir le Laki !


(PB)


(PB)


(PB)

On va y faire ce que l’on appelle « la boucle du Laki », à savoir la route F206 qui y mène et la F207 qui en revient.


(PB)

Go !

(45 km ça n’a l’air de rien mais vu les routes, ça prend toujours un temps fou, même quand on s’y attend).

C’est pas ça, au début l’endroit paraît encore très civilisé.


(PB)

Il y a même des pelotes de laine sur pattes qui déambulent gaiement.


(PB)

Puis viennent les premiers gués, sans grande difficulté.


(PB)


(PB)

Une mini chute…


(PB)

Un plus gros gué…


(PB)


Première vraie halte : Fagrifoss.

Une très très très jolie chute d’eau sur le chemin menant au Laki.

Et comme vous vous en doutez, j’ai eu un mal fou à ne vous proposer que 7 photos de cette petite merveille de la nature.




(PB)


(PB)



Vu de plus près, c’est quand même impressionnant…


(PB)

Et puis elle a ce petit côté « crème glacée » qui n’est pas sans me déplaire…





Sur place on rencontrera un groupe de photographes équipés en Nikon, qui semblaient soucieux de ne pas trop montrer leur matériel (qui met un manteau sur son appareil quand qqn arrive ? Razz ) tout en ayant l’air d’essayer plein de trucs et d’apprendre à manier leur engin. J’en suis venu à me demander si ce n’étaient pas des journalistes invités par Nikon pour essayer le dernier D800.
A ce sujet, quand vous voulez, Sony, Pentax, Canon, Nikon, m’en fous, je veux bien venir tester tout ce que vous voulez dans le coin :-)

Bon, Laki, donc.


(PB)





Et qu’est-ce que le Laki ?

Le site d’une manifestation volcanique monstrueuse.
Un concert de volcans éructant leur folie pendant des mois.
[http://fr.wikipedia.org/wiki/Laki]

Ça a tellement foutu le brin que certains avancent même que cet événement serait en partie responsable de la Révolution de 1789 (les fumées/vapeurs dégagées ayant visiblement eu un effet néfaste sur les récoltes un peu partout, notamment en France).

L’Eyjafjallajökull, c’est une bougie d’anniversaire à côté.

Heureusement ça a eu le temps de refroidir sur ces 200 dernières années et on peut le visiter sans risque.

Bon, évidemment, pour avoir une jolie vue, il faut grimper. Quoi ? Encore grimper ? Mais ça n’arrête décidément pas dans ce pays !

Allez, on prend notre courage à deux pieds et hop, de pause photo-respiration en pause photo-respiration, on arrive tout en haut. (40’ pour aller jusqu’en haut, pauses cardio-vasculaires comprises).

La vue est magnifique.



Les bulles crevées sur la droite, ce sont les volcans d’où s’échappait la lave.


(Titiiiine !)

Ces volcans se distribuent tout le long de la faille dont ils sont issus.




On n’est malheureusement pas très bien mis pour en faire de super jolies photos, on a un peu le soleil en plein dans la g., tête.



De l’autre côté, ça donne ça :








(avec le Vatnajökull tout au fond ?)


Bifidusse

Messages : 64
Date d'inscription : 18/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Bifidusse le Jeu 8 Mar - 3:24


Retour face au soleil…




(PB)


(PB)



Quel coin magnifique.

A part la cabane de la gardienne et les quelques voitures de touristes, il n’y a ici aucune trace de civilisation.

Le calme plat. Le vide naturel. La grandeur des éléments.

Le monde moderne trépidant dans lequel nous baignons habituellement, constamment connecté à un réseau quelconque, attachés à nos statuts facebook, aux mails permanents et à l’info inondant nos pupilles dans un flot ininterrompu nous semble appartenir à une autre galaxie.

Ici nous sommes au berceau de l’humanité, le dénuement est total, le retour à la Terre, une réalité tangible.



L’homme qui redescend devant nous semble perdu dans ses pensées, probablement absorbé par tant de sagesse et d’éthérité…

Hein ?

Non ?

Ce n’est pas possible. Je rêve. Ça ne se peut point. Pas ici !



Ben si !



Ah, misère, au moins, si on crève, on pourra appeler l’assistance…

Bon !

C’est pas tout ça mais on est censé sortir du Laki avant la nuit quand même et le jour avance dangereusement.


(PB)


(PB)
(le retour du rétroviseur ;-))

Pour revenir, on emprunte la F207, qui est censée ne pas être entretenue par les pouvoirs publics (si on en croit le panneau à l’entrée).

Cette route est tout simplement fabuleuse. Elle est belle à en mourir. Certes nous l’avons empruntée en fin de journée, au soleil couchant, alors que le temps s’était finalement décidé pour le ciel bleu… mais quand même, quelle beauté !

Ça monte, ça descend, façon Walibi, la route est souple, limite molle et surtout, les paysages sont magnifiques.

On s’arrête quelques instants à un mini lac sur le chemin.




(PB)



La mousse vert-pâle typique du Laki est présente en nombre.





Même le parking est beau.


(PB)



(au bout, les chiottes du parking, avec du pq s’il vous plaît, même ça c’est beau)

La vue depuis le parking :



Et les petites plantes du parking ;-)


(PB)










Mais il est temps de rentrer…




(PB)

Hein dites qu’elle est belle la route ?


(PB)
(au poil !)


(PB)


(PB)

On arrive alors à l’endroit le plus beau d’Islande.


(PB)



J’adore ce passage !









(Vous remarquerez au passage notre saine gestion des dépliants glanés un peu partout, façon « vas-y, pousse, on peut encore en mettre un dans la porte même si ça déborde. »)


(PB)

Le jour est vraiment parti maintenant. Il nous a fallu deux heures pour revenir du Laki. Il est maintenant 22h passé.




(PB)

On rejoint la civilisation.


(PB)


(PB)

On arrive, tard, au camping de Kirkjubaejarklaustur (une tuerie ça, au scrabble).
(lés écoliers islandais sont ceux qui consomment le plus d’encre au monde)

Le temps de manger un bout et il est déjà minuit…

Anecdote : les douches fonctionnent avec des pièces de 50 ISK. On fait de la monnaie au bureau des propriétaires du camping. On arrive à perdre une pièce de 50 ISK entre les lattes de la terrasse qui entoure le bâtiment principal.

Quand on sait qu’on n’a que la monnaie nécessaire aux douches, c’est rageant…
Ni une ni deux, le proprio nous dit : « ce n’est pas ça que vous avez perdu ? » en nous tendant une autre pièce de 50 ISK. « Je la récupérerai quand je ferai des travaux ! » nous dit-il.

Sympa ! Bon, 50 ISK c’est trois fois rien, mais quand même, très sympa.

Bon allez, je termine encore ce compte-rendu à pas d’heure.

C’est du premier jet, vous me pardonnerez le style et les fautes…

:-)


Bifidusse

Messages : 64
Date d'inscription : 18/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  orpyst le Jeu 8 Mar - 20:40

Toujours aussi magnifique.Tu as bien de la chance d'avoir fais cette virée.
avatar
orpyst

Messages : 222
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 51
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Admin le Dim 11 Mar - 20:03

continue dans ce style, c'est nature, et très plaisant Wink Wink Wink

De sacrés coins encore, et de belles prises photos cheers cheers

_________________
La Corse est un pays libre et ses chemins aussi... RISPETEMU A NATURA ( Respectons la nature )
avatar
Admin
Admin

Messages : 1256
Date d'inscription : 13/12/2008
Age : 38
Localisation : Biguglia ( Haute-Corse )

Voir le profil de l'utilisateur http://corsica-suzuki.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Bifidusse le Mer 21 Mar - 1:07

Merci :-))

JOUR 23 : Ice ice baby begins

Je ne peux plus le cacher maintenant, vous savez que j’ai un sens du titre d’une clarté limpide.
Et encore, vous avez échappé à « 231 pages dans Word, je vais finir dactylo ».
[car oui, j’en suis à 231 pages de longues phrases entrecoupées de rares photos - oui j’ai dit rare, j’ai lu sur un site que je ne nommerai pas qu’il paraît que je mets beaucoup de photos, même pas vrai d’abord, c’est juste que c’est un pays génial, d’abord]


392680 caractères plus tard, donc : jour 23.
Et vous êtes toujours là :-) Merci ;-)

Nous avons aujourd’hui au menu, de la glace.

Oh non, toi, oui toi, femme fatale que le sucré fait chavirer, j’en suis désolé : point de vanille-macadamia ou de tiramisu délicieux aujourd’hui, mais de la glace dure, ancienne, de celle dont on fabrique les icebergs. Et c’est pas des salades.
[iceberg, donc, la salade iceberg…]
[je sais, c’est pathétique, mais il ne me reste qu’un jour à faire après, vous ne vous attendiez quand même pas à ce que je devienne raisonnable ?]


Itinéraire du jour :



(jour 20 en Islande sur la carte, donc, pour ceux que ma logique chronologique perd encore)

La journée ne commencera pas très tôt. Comme à peu près toutes les journées de ce séjour.
Pourtant, la météo est fabuleuse.

Jugez plutôt :



Les moutons, eux, sont déjà à l’œuvre, leur œuvre géniale de transformation de l’herbe en fourrure (si, c’est comme ça qu’on appelle la laine de mouton à Bruxelles, ah, ces citadins quand même).


(PB)


Oh, excusez-moi, peut-être ne voyez-vous pas les moutons sur cette photo ?

Mais si voyons, regardez de plus près…



(PB)



Tiens, je ne vais pas vous faire le menu de notre petit-déj’ (de toutes façons vous le connaissez maintenant, sobre, léger et équilibré).

Mais je ne résiste pas à vous montrer ceci.

Attention cher lecteur ! (et lectrice bien sûr, n’en déplaise à Pierre et son « Françaises, Français ; Belges, Belges »). Si tu es transalpin et légèrement cardiaque, je t’invite à fermer les yeux le temps d’un scroll de souris.

Les autres, admirez :





Si.

Du « Grand Parma ».




C’est pas un peu une appellation protégée ça ? Genre qui ne peut s’appliquer qu’au jambon dûment créé, découpé et séché en Transalpinie ? Avec du cochon nourri à la « quatre saisons » en écoutant l’album éponyme ? [de Vivaldi, bien sûr].

Ah Leonardo, tout fout l’camp. Et si j’ai bien tout compris, ledit Grand Parma ici présent est fait de viande islandaise. Bah, cela dit, notre jambon d’Ardenne est bien fait avec du cochon flamand…


Trêve de cochonnailles, passons au plat principal.

Nous nous dirigeons donc maintenant vers Skaftafell, puisque nous avons réservé deux « tickets » pour aller se balader sur le glacier.

Mon sens inné de la démesure nous a poussé à ne pas choisir la formule offensive et à nous contenter de la première possibilité de découverte du glacier, où même les enfants sont admis. Au niveau 2 ils portent des casques, pas fou.

Après coup, et je connais un binôme de galère qui va vouloir me taper dessus, le niveau 2 aurait sans doute été mieux.

Mais ne brûlons pas les étapes. Surtout si près d’un glacier. Ils ont déjà le réchauffement climatique.


(PB)


A propos de glacier, on commence à en voir des morceaux, voire à ne plus avoir que lui dans le paysage.


(PB)



(PB)


Mais c’est joli :-)



(PB)



(PB)


Il tire aussi parfois la langue, le salopiaud…


(PB)



(PB)


Ceci dit, la route ne doit pas nécessairement être entourée de morceaux de glacier pour être jolie.



(PB)



(PB)


Surtout quand elle nous fait passer par de beaux ponts…



(PB)


Ça donne envie, isn’t it ?


Arrivés à Skaftafell, on ne voit qu’une chose : nos condisciples. Il n’y a en effet ici rien d’autre que des voitures de touristes autour de bâtiments pour touristes.

Sur le parking, une cousine à Titine [tiens c’est la cousine, qui a encore trouvé Titine…]



Les plus lubriques d’entre-vous auront, je n’en doute pas, reconnu cette chanson Razz

On passera par jenesaisplusquellesociété, qui nous procurera le matériel nécessaire à notre petite expédition (bâtons pour ne pas se rétamer la gueule, crampons, piolet pour découper son voisin si jamais on tombe dans une crevasse et qu’on ne vient pas nous chercher endéans la semaine, etc.)

Une fois équipés, nous nous mîmes en route sans parler.
[car le mime Marceau, bien sûr]


(mouarf)


Nous sommes un petit 20 personnes à prendre place dans le minibus qui va nous mener à bon porc (grouîîk !), soit au pied du glacier.


(PB)

Là on nous expliquera comment lacer nos chaussures aux crampons. Visiblement je ne fais pas tout bien et le moniteur doit me remontrer comment s’harnacher les petons. C’est pas ma faute, je comprends vite, mais faut être patient, c’est tout… Razz


(PB)


Honnêtement, je ne pensais pas un jour afficher à la face du monde, mon pied. La vie est décidément pleine de surprises.

La balade sur le glacier est très instructive. On y apprend comment la glace se forme, quel âge elle a, comment elle passe les endroits plus étroits, comment elle descend, quelles sont les pressions à l’œuvre dans ce gros machin… (oui, enfin, bon…)

C’est aussi très photogénique.

Hein ? Pardon ? Les explications scientifiques ? Oh ben en gros la glace qui est ici a été faite au sommet, qu’elle doit avoir ici-bas entre 150 et 200 ans, que la glace sous pression c’est un peu comme de l’eau, que des crevasses se font quand la glace tourne dans un tournant de roche (les deux côtés n’allant pas à la même vitesse, elle a pas de différentiel la glace, alors qu’un Terrano II, si).

Les photos, donc ;-)






Ce que j’ai trouvé formidable là-bas, ce sont les oppositions de structures et de couleurs.

Regardez-moi ça, ne se croirait-on pas devant de la mélasse géante ?




En zoomant un brin, cela donne ceci :



On a même droit à nos propres oueds de glacier. Bon, en vrai c’est tout petit, rien à voir avec ce que l’on peut voir sur le dessus d’un glacier, comme ici : http://bigfoot.over-blog.org/article-20-08-bruarjokull-part-2-83254471.html [bigfoot et ses aventures en Islande]

(une bédière, voilà, c’est ça).

Disons que notre bédière nous, c’est la version pour fourmi. Et encore, une petite fourmi.




Et pis des couleurs très étranges.




Mais ce qui me fascine le plus (aïe : photos en nombre en approche !), c’est la texture réelle et « optique » de la glace qui nous entoure.


(PB)



(PB)



Je vous ai déjà parlé de la « mélasse » :








Mais les crayonnés ?








(PB)

Bifidusse

Messages : 64
Date d'inscription : 18/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Bifidusse le Mer 21 Mar - 1:08

Superbe, non ?


Il y a aussi la version « rocher » :






Mais non, c’est de la glace ! Sale, certes, mais de la glace quand même.
Il faut dire qu’on est en fin de glacier, là où il charrie le plus de saletés.

A propos de saleté, on a aussi droit à la version « Harpic fraîcheur pin » :



Evidemment, la forme n’aide pas…

Il y a également les taches de couleurs, dans ce monde très noir et blanc :





(PB)


(bon d’accord, sur cette dernière vue c’est des touristocouleurs).




(PB)


Le guide est vraiment très sympa et compréhensible (c’est en anglais).

Il nous emmènera aussi voir les profondeurs glacées de la bête…



(soit à au moins 2m de profondeur)


Entrailles aux couleurs étonnantes.


(PB)



(PB)




Etonnantes, même si je ne peux m’empêcher de penser à cette couleur de cuvette en voyant ça.
Sans vouloir casser la magie du lieu, hein Razz




En dessous, la glace…


Nous continuons notre petit bonhomme de chemin. Si la visite est intéressante, on s’habitue très vite à marcher sur la glace normalement en abandonnant la manière préconisée au tout début, consistant à bien planter ses crampons à chaque pas.

Tant et si bien que j’en viens à regretter de ne pas avoir choisi le niveau 2. D’autant que l’on restera ici tout le temps sur le petit bout de glacier le plus proche de la route (et le plus sombre aussi). Petite consolation, même les excursions d’un jour ne vont pas sur le « plat » du glacier.

Pour ceux qui veulent voir à quoi ça ressemble, je vous conseille le blog de Bigfoot dont l’adresse est ci-dessus (mais je vous préviens, c’est un fou furieux. Passionnant à lire, mais fou furieux quand même Razz).




Mais ça n’empêche pas quelques photos un peu « graphiques »…





Et toujours ce « crayonné » !









(PB)











C’est surtout en triant ces photos-ci que je me suis encore plus rendu compte que l’on a vraiment fait un tout petit tour riquiqui, tellement mes photos se ressemblent… (on ne rit pas ! Razz).

Tiens, pour la petite anecdote…

La partie gauche de cette photo-ci :




Représente l’endroit où le beau Christian (Bale) vient se former à l’art du combat en Tibétie profonde, dans le très réussi « Batman Begins » (précédant le fabuleux « Dark Knight, aux images et à la mise en scène époustouflantes). Ils (les producteurs-réalisateurs-scénaristes) y ont reconstitué un village tibétain pour l’occasion. Depuis, les guides appellent cette zone-ci la « Batman area ».

Mais ça c’est la version sympathique.

Ce qui casse un peu l’image, c’est qu’une fois le film terminé, ils ont… incendié le décor. Moins cher comme procédé que de tout démonter.

Un des participants à notre balade a osé demander : « euh, dites, ce n’est pas censé être une zone naturelle ici ? ». Le guide, mi-amusé, mi-fataliste se disait que visiblement, quand on vient faire un film, on a plus de droits que la moyenne.

[quand j’étais p’tit, je me disais naïvement que les jolies voitures qu’on voyait accidentées dans les films étaient des répliques ou des effets spéciaux…]

Le troisième volet des aventures de Batman avec le beau Christian sortira cette année, au fait.

Bon allez, on se les gèle ici et il est temps d’aller rejoindre le minibus empruntant la route construite expressément pour le film. Comme quoi, tout n’a pas été perdu pour la région Razz









(PB)



(PB)


Balade sympa, donc, mais un peu courte.

Passage obligé à la boutique souvenir où l’on achètera encore qq cadeaux à ramener, n’étant pas trop sûr d’encore voir beaucoup de magasins avant Egillstadir, demain (bouh ouh ouh, déjà le retour…..)

Direction : Jökullsarlon, le lac aux glaçons.

Sur le chemin, le glacier débordant se manifestera encore…


(PB)



(PB)



(PB)



Pour le reste, la route est très classique. Superbe, bien sûr, c’est une route islandaise, quand même… Laughing



(PB)




(PB)



(PB)




(PB)

(j’adore cette photo-là !)



(PB)



(PB)



Nous arrivons tout doucement au sarlon avant Jökullsarlon. J’en ai oublié le nom.


(PB)

(oui, le pare-brise est dégueu, on sait Razz)

Bifidusse

Messages : 64
Date d'inscription : 18/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Bifidusse le Mer 21 Mar - 1:09

C’est un mini jökullsarlon, nettement moins fréquenté et assez mignon quand même.


(PB)


Fjallsarlon, voilà (mais Dieu du ciel et des petits oiseaux, comment faisait-on avant Google ?)

Le principe est le même qu’au Jökullsarlon : un glacier vient « mourir » dans un lac, ce qui produit un nombre impressionnant de mini icebergs qui vont se déverser ensuite dans la mer.








(PB)



(PB)


On ne s’y éternisera cependant pas. D’une part on aimerait voir le « vrai » avant qu’il ne fasse noir et, d’autre part,on a décidé de venir camper ici pour la nuit.

Jökullsarlon, donc.

Je dois bien avouer que les photos que j’en avais vues me laissait l’impression d’un paysage immense, avec, à perte de vue, d’innombrables icebergs, gigantesques, façon banquise du Grand Nord avec des ours polaires à la dérive, buvant du Coca Cola, et tout et tout.

En réalité, c’est joli, mais franchement moins impressionnant. Je sais, je suis irrécupérable Razz


Premier glaçon d’une longue série :








Vous remarquerez que le temps est au beau…





Et certains blocs de glace ont un regard menaçant…


(PB)


Brrrrr…
[c’est le cas de le dire, tiens !]



(PB)



Certains ont des formes qui rappellent l’un ou l’autre objet…


(PB)


Ah, et alors, sur le parking, rencontre avec un Pinzgauer.

Un quoi ?

Un Pinzgauer.



Un véhicule autrichien utilisé entre autres par l’armée Chuiche.

Celui-ci est immatriculé en Deutsche Republik et est muni de 6 roues. Une tuerie en budget pneus, mais ça passe visiblement partout et c’est quand même plus logeable qu’un T2. J’adore ! (mais je garde Titine quand même ;-))

Ah, et alors, petite explication sur le pourquoi du comment du Jökullsarlon :
(pour frimer devant la machine à café)










Sur cette dernière image on voit le lac qui se jette dans la mer.

En vrai, ça donne ceci :









C’est étonnant de suivre ces glaçons débonnaires jusqu’à l’autre côté de la route, glaçons qui se promènent gentiment le long de l’eau…

Et qui parfois s’échouent temporairement sur la plage de sable noir.



(PB)



(PB)


Et toujours cette structure étonnante parfois…



(PB)




(PB)








Ah, et alors, le Pinz’ est de retour.

J’adore aussi cette photo Razz







Bon allez, c’est pas tout ça mais on va laisser ici nos glaçons…





Même celui en forme de caniche…





Pour aller rejoindre Fjallsarlon, on nous passeront la nuit.








Avant de se sustenter à l’abri du vent (pas facile) et d’aller profiter d’un repos bien mérité, je pousse une petite pointe au bout de la route qui mène à Fjallsarlon. Visiblement elle menait qq part, avant !









Eh oui, il y avait un pont. Un de ces nombreux ponts surnuméraires islandais, vestige d’un passé récent, laissé là, pourrissant gaiement à l’ombre, souvent, de son successeur à quelques mètres de là. Dans le cas de celui-ci, je ne sais pas ce qui lui est arrivé, mais la route qu’il devait supporter n’y est plus, c’est un fait certain !









Allez zou, dodo.



(PB)


Je passerai trois bons quarts d’heure dehors, debout devant le capot de ma bagnole, à taper, les doigts engourdis, le compte-rendu succinct de cette journée tout en déchargeant les photos.

Sisi, c’est mon pc qu’on voit là…



(PB)



Et pendant que je tapais qq lignes, j’entendais de temps en temps de sourds craquements, vraiment impressionnants, venant du glacier…


(PB)



Allez, on, ferme !

Demain : jour 24 et dernier jour en terre islandaise……… :-/




Bifidusse

Messages : 64
Date d'inscription : 18/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Admin le Ven 23 Mar - 17:58

Je reste sans voix , de superbes endroits, des photos de dingue !!!!
je suis fan

_________________
La Corse est un pays libre et ses chemins aussi... RISPETEMU A NATURA ( Respectons la nature )
avatar
Admin
Admin

Messages : 1256
Date d'inscription : 13/12/2008
Age : 38
Localisation : Biguglia ( Haute-Corse )

Voir le profil de l'utilisateur http://corsica-suzuki.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  patrick.2 le Mar 3 Avr - 23:13

superbe, magnifique
avatar
patrick.2

Messages : 10
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 45
Localisation : dept 24

Voir le profil de l'utilisateur http://www.4x4-en-balades.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Bifidusse le Mer 4 Avr - 12:20

Merci Wink

Je poste ce récit sur deux autres forums (soit sur les trois forums au total où j'ai pêché de précieux conseils avant de partir...) et après tout ce temps, vous, vous postez encore des commentaires, merci Very Happy

Je suis en train de finir les photos des trois derniers jours (retour compris), avec notamment le monster-Suz' déjà posté au tout tout début Razz

Bifidusse

Messages : 64
Date d'inscription : 18/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Admin le Mer 4 Avr - 13:26

On t'attend , on t' attend Laughing Laughing

_________________
La Corse est un pays libre et ses chemins aussi... RISPETEMU A NATURA ( Respectons la nature )
avatar
Admin
Admin

Messages : 1256
Date d'inscription : 13/12/2008
Age : 38
Localisation : Biguglia ( Haute-Corse )

Voir le profil de l'utilisateur http://corsica-suzuki.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Bifidusse le Dim 15 Avr - 3:55

Je suis là, je suis là Laughing

JOUR 24 : « By the way, nice glasses »



Ouiii ?

Oh, oui oui.

Je sais.

C’est la fin.

Le bout du tunnel.

Les cris, les pleurs, l’arrachement inhumain, la gueule de bois, la Bérézina, Waterloo et bientôt, le retour au boulot, le train-train quotidien, le bruit des diesels et le crachin belge de fin d’été pourri, où les nuages tombent plus bas que la misère qui étreint le cœur des pauvres petits chats abandonnés et qui miaulent timidement à la porte de leurs maîtres partis sans laisser d’adresse.

Le quotidien, quoi.


[ça va, l’ambiance est bien plombée ?]

Very Happy

Bon, je sens que le coup du chat a massacré le peu de crédibilité de cette intro.
Enfin, ça commence quand même sérieusement à sentir la gueuze et les frites. Pas que je n’aime pas ça, mais bon, voilà.

Aujourd’hui est donc notre presque dernier jour en Terre islandaise.



Grosse remontée vers le port de Seydisfjördur.

Tiens, saviez-vous que la Belgique « produisait » plus de 11 millions de cochons par an ? (c’est le port qui me fait penser à ça). Soit un peu plus que le nombre total d’habitants. Bon d’accord, c’est moins impressionnant que le ratio hommes/moutons en Islande, mais quand même. Je rassure les défenseurs des artères bouchées : on ne mange pas tout, on exporte aussi, notamment en Allemagne (ach, grosse sauzisse - oui je me moque mais je peux, na, chuis né là-bas, prout).

Z’êtes content de le savoir, j’en suis sûr Razz

(oh dites, c’est la dernière fois que je vais pouvoir raconter n’importe quoi sur fond d’images du Grand Nord alors bon, attendez-vous à quelques digressions…)

Bref , donc.

[mouah ah ah, bref]

Oué oué, j’y viens.

Aujourd’hui, donc, grosse remontée vers le port où le Norröna nous embarquera pour rentrer chez nous.

Avant cette issue fatale, on compte bien en profiter un maximum.

On se lève donc affreusement tôt, même si la lumière est déjà bien là.

On traîne un peu au petit-déjeuner. On profite de la vue.


(PB)

Avouez qu’on a déjà fait pire comme fond d’écran pour le tidéj’.

La photo donne l’impression qu’on était tout seuls. C’est trompeur. C’est comme les photos des agences immobilières. Quand tu vois la photo de certaines maisons, tu t’attends à te retrouver en pleine campagne, au milieu des arbres et des oiseaux. C’est une fois sur place que la réalité te rattrape, ainsi que les immeubles alentours Laughing

Cela dit, il n’y avait que trois autres voitures qui ont passé la nuit ici à 200m de nous.
(oui, les voitures dorment, sisi)

Bon, allez, dernière vue de cette carte postale en 3D, on se met en route vers Jökulsarlon.



Certes on l’a déjà vu hier mais l’idée était de le revoir aujourd’hui, très tôt, sans personne ou presque (on fait ce que les guides nous disent de faire, nous Razz)

Ça nous permettra de faire cette photo du pont qui enjambe la rivière à glaçons.


(PB)

Bon, j’espère que vous n’avez rien contre les glaçons, parce que j’ai qq photos sous la main.

Ce qui me fait penser que c’est cette nuit que cela fera 100 ans que le Titanic a coulé.
Pas fait exprès.

Est-ce que j’oserais vous avouer que j’ai été revoir Titanic au cinéma, en 3D ? Vous n’êtes pas obligés de tout savoir de ma vie privée non plus.
Bon allez j’avoue : j’ai été revoir Titanic.

En 3D, donc.

Oui je sais, tout de suite ça casse l’image de l’aventurier intrépide que vous aviez de moi jusqu’à présent mais j’assume Razz Eh ben ça m’a presque réconcilié avec la 3D au cinéma, c’est dire ! C’est moins inutilement spectaculaire que certaines autres productions.

Revenons à nos glaçons.


(PB)





Le pont en question :




[misère de crotte de b****** de pouet ! Je viens de renommer toutes les images qui me servent à pondre ce passionnant récit, du coup je ne sais plus qui créditer. ‘tain, après approximativement 2300 images, je ne suis tjs pas foutu de faire les choses sans me gourrer, rhââaaah !!!]

On respire.

Les glaçons, donc.




Ah non, cette photo n’est pas identique à l’antépénultième, regardez bien.
Le cadrage est pas le même.
Non mais.

Bon, je vous les mets toutes, je n’ai pas grand-chose à dire sur ces gros blocs de glace. Ils sont beaux, ils sont gros, ils flottent et puis voilà. Je m’étonne juste que personne n’ait encore pensé à les commercialiser, tiens.

On a bien vu des boîtes de conserve remplies… d’air islandais.
N’importe quoi.

Bref, les glaçons, donc Razz Sans Hélène, qui n’était pas là.
(Hélène et les glaçons, donc…)
(Seigneur…)







Ah non, il n’y a pas que des glaçons.

Il y a aussi un petit ami à plumes.





Par contre je ne sais pas quelle marque c’est. J’ai ramené un bouquin répertoriant les oiseaux islandais, faudrait que je regarde (je l’ai offert…).



















Vue sur l’endroit où le glacier touche le lac…





Et puis Titine, au loin, qui a l’air minuscule face aux motorhomes…

















(si, je vous assure, j’ai enlevé des photos, je n’ai pas tout mis, non non).



Bon, on s’casse.

S’ensuit une longue, longue portion de route n°1.











Avec bien sûr des moutons.





Si la route est longue, elle est belle. Paraphrasant le grand Jacques, celui qui a dissout l’Assemblée, pas celui qui parle des marins qui pissent comme il pleure, on pourrait dire : « c’est long mais c’est beau ».
































On s’arrêtera un peu avant Höfn (qui ne se prononce pas oeufeune comme tout bon francophone qui sait que les Allemands existent pourrait le croire, mais bien « rhupp’ ». Enfin, on ne prononce pas vraiment le « r », c’est un H arabisant comme ça.)

J’y laverai la voiture.

Séquence immersion.










Höfn, donc.


J’avais secrètement envie d’aller manger un homard dans le resto super-connu-que-tout-le-monde-recommande-et-dont-j’ai-évidemment-oublié-le-nom.

C’est fermé.

Bon, d’accord, j’aurais pas mangé un homard à 10h du matin. Faut être honnête.


Vue depuis le port.


Bifidusse

Messages : 64
Date d'inscription : 18/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Bifidusse le Dim 15 Avr - 3:58

Et puis un petit panoramique qui risque de ne pas donner grand-chose avec les 1024 malheureux pixels de cette image…




Un morceau sera plus parlant ;-)





C’est en se dirigeant vers l’office du tourisme qu’on verra une grosse bête.



Initialement ça ressemble quand même à ça :
(bon, je ne vais pas vous l'apprendre, hein, quand même Razz)





Avec de si gros peneus (si, des peneus), ça doit faire fi de tout obstacle routier.

Moins fi que Jökull 1, mais fi quand même.

Jökull 1 :








(boum !)

On a des trains Bombardier en Belgique.
Quand on y pense c’est comique, vous imaginez un peu des trains bombardiers ? Il ne feraient pas long feu :arf:

A l’office du tourisme on pensait demander comment c’est-y que ça marchait avec le tax free.
Faut nous comprendre, en Belgique on est des gros stressés de la taxe, alors quand on peut y échapper, on se renseigne.

Finalement le couple qui nous précédait était visiblement en train de planifier TOUT son séjour en Islande juste à l’office de Höfn quand on y était. On part sur l’idée que l’on a de toutes façons tous les bons renseignements Razz
(Une fois rentré, j’ai tout envoyé par la poste dans les enveloppes Haddock et tout m’a été remboursé. Le courrier ne s’était donc pas perdu dans les Tryphons des couloirs postaux internationaux.)

La route, toujours longue mais toujours belle, nous fait passer par des tunnels impressionnants qui semblent avaler les voitures…










Le temps est radieux en ce jour de fin de séjour.

Et la côte Est du pays vaut le détour !












Celle-là je l’ai mise en fond d’écran.










Une maison/ferme abandonnée ? Il y en a plein dans le pays…






Et ici, des élevages de saumon ???
Des seecircles faits par des vaisseaux extra-terrestres ?

Une pub pour les Jeux Olympiques ?

Un événement Audi ?

De l’art ?











On s’arrêtera finalement un peu plus loin, à la faveur d’une zone aménagée pour les arrêts. C’est que l’Islande reste fidèle à elle-même quand il s’agit de routes : pas facile de s’arrêter en se mettant sur le côté en l’absence d’aménagements espéciaux (Si Manolo, si, on dit especial).

Le vent tentera sournoisement d’emporter une porte à Titine à cet endroit-là.
On ne s’en était pas rendu compte, mais le vent est fort, très fort !

Par contre, les cyclistes que l’on a croisés devaient le sentir, eux, le vent.

Je tiens d’ailleurs à m’excuser publiquement ici. Si tu étais cycliste en perdition dans une montée venteuse sur la côte Est en ce beau mois d’août 2011, sache que je ne restais pas derrière toi dans le but avoué de te faire chuter dans la flotte, mais bien parce que je ne voyais pas assez devant moi que pour savoir si je pouvais te doubler ou pas. C’était pas pour te mettre la pression Razz

(Roger, une pression, une !)

Donc, c’est beau :



(admirez cette lumière et ce ciel bleu qui ferait pâlir d’envie plus d’un Torremolinos)

(tous tous tous, à Torremolinos…)
(si vous ne connaissez pas ce petit bijou de pop belge, voyez ici : http://www.youtube.com/watch?v=mPCU42Gudpo)
(et si vous connaissez pas, c’est même pas la peine de demander la nationalité belge, les paroles font partie de l’examen d’entrée)


Le soleil, donc Razz









On fera un petit crochet vers Eskifjördur pour aller y apprécier une spécialité locale.
























Pour la spécialité locale, on s’arrêtera au Hussid Café.


La spécialité locale étant un hamburger, bien sûr ^_^


ATTENTION !
Si tu es affamé et que tu as tendance à habituellement assommer ton organisme à grands coups de bourratif dans l’estomac, ne regarde pas ceci !




































J’ai dit de ne pas regarder !!






































(comment je fais durer le suspense, quel art, quelle maîtrise de la dynamique littéraire)












































Razz













































(et tout ça, ça use le scroll de la souris…)



















































(là il y a vos collègues qui se demandent ce que vous foutez avec votre pc…)










































(désolé…)











































Bon bon bon, d’accord Razz





Le Mountain burger.


Ça enterre tout ce qui bouge en la matière (ou ne bouge pas, ou plus, parce qu’après ça, on ne bouge plus)


Avec l’incontournable Pespi de 500ml en complément indispensable à l’équilibre - on ne rit pas - de ce plantureux repas. Et non, plantureux ne veut pas dire végétarien, pas confondre Razz

Le Haddock tempura de l’assiette d’en face (une sorte de fish & chips de luxe) et le burger finiront d’achever les derniers 5000 ISK que l’on avait encore en cash. On se dit qu’à Seydisfjördur, le camping acceptera les cartes.


Sur le chemin vers le port, on rencontrera un bateau…








Je ne sais pas ce qu’il transportait, mais le « NO SMOKING » est plutôt clair…


Avant d’aller à Seydis, on repassera par Egillstadir pour y prendre de l’essence et faire quelques courses. On prendra de l’essence en deux fois, autant on a expliqué un peu avant à un couple de touristes (oui, nous on est plus des touristes, na !) comment on faisait le plein dans ce beau pays, autant chez Orkan y’a un truc qui nous a échappé. On finira donc notre plein chez N1, qui aura été la nourrice à Titine tout au long du voyage.

On passera donc aussi au supermarché pour y faire le plein de trucs indispensables de type Pepsi, Egills, barres céréalières pour le bateau (enfin, pour le bateau, pour nous quand on sera sur le bateau, quoi…)…
J’y achèterai aussi des fraises… en conserve. Je n’avais jamais vu ça. Ça n’existe tout simplement pas en Belgique, ou alors c’est bien caché (et que ça le reste !!).

Je les ai mangées la semaine passée et… comment dire…

C’est des fraises au sirop. En boîte.
Ben ça a le même goût que les salades de fruits en boîte.
C’est mou en plus. Mais vraiment mou. Façon fraise périmée.

C’est les mêmes que ça :



Je viens d’apprendre, sur le site du fabricant, que ça contient du Ponceau 4R (mais quel nom !), aka le E124, colorant « très probablement cancérigène » interdit aux USA depuis 1977.

Super Razz

Voilà un achat qu’il était intéressant Laughing

Ah, et dans ce supermarché, on a vu une dame un peu âgée qui demandait de manière très peu agréable à une pauvre employée qui ne comprenait pas son français s’il y avait des chips au sel. Epique. Quand tu ne parles pas autre chose qu’une langue incomprise sur place, fais au moins l’effort d’être sympathique…

C’est donc les bras chargés de nourriture et de cadeaux que l’on sort du Samkaup.

Sinon vous aviez remarqué que le soleil brillait ? Que le ciel était bleu ? Bref, qu’il faisait honteusement beau ? Eh bien ça ne va pas durer.

En effet, la route nous mène inexorablement vers des cieux plus perturbés…







Nuage de criquets ?
Un vieux diesel cacochyme agonisant ? (oui, je sais, j’ai qq chose contre les diesels,c’est comme ça)
Tempête de sable ?
Explosion au bord de l’eau d’une usine d’Ariel ?

Non, un bête nuage. Mais juste là, maintenant.








Très rapidement le paysage change radicalement. Enfin, plus exactement, il a disparu !






C’est une vraie purée de pois, on se demande si de l’autre côté, quand on redescendra, le ciel sera plus bleu et plus clair.



Pas vraiment, en fait.















On s’arrêtera encore une fois, une dernière fois, le long de la route avant d’arriver à destination.








Dernière édition par Bifidusse le Dim 15 Avr - 4:01, édité 1 fois

Bifidusse

Messages : 64
Date d'inscription : 18/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Bifidusse le Dim 15 Avr - 4:00

Nous voici arrivés à Seydisfjördur, récemment rattrapé par le nuage radioactif de Fukushima.

Sisi, voyez plutôt !















On ira se garer au camping de la ville, archi-bondé de chez plein comme un œuf. Comme s’il fallait compenser en une fois les grands espaces relativement peu fréquentés qui furent notre quotidien pendant trois semaines…

Ça grouille de partout. C’est limite stressant Razz

On se baladera un peu dans la ville, où tous les commerces ont comme particularité d’être ouverts jusque très tard quand le bateau passe. On essaiera le café à la mode du coin, mais il est archi bondé, encore plus que le parking. On ira jeter un coup d’œil à l’expo à l’étage, mais on n’y comprendra rien, toutes les interviews filmées qui la composent sont en VO non sous-titrée.



(ceci n’étant pas le café en question)


On passera aussi dans lesdits commerces ouverts, se laissant encore tenter par une pièce, ou l’autre. Gag, dans une des boutiques un petit écriteau avertissait le touriste de passage par ce petit mot : « caution, low door, made for cows ! ». Mouarf Razz

Le soir même il y avait aussi un concert de piano dans la petite église. Très gentiment on nous y invitera, mais le nombre de choses à faire encore dans la voiture avant d’embarquer nous fera décliner.






On s’endormira tard…















Le retour


Cette fois-ci c’est sûr, on part.
Tout le monde part, d’ailleurs. On se retrouvera dans la file du retour vers 7h, soit 3h avant le départ. Et on est loin d’être les premiers !







(eh oui, il est écrit « Denmark », plus de doute possible…)


Cette fois-ci je suis garé dans le sens de la sortie. Devrai pas faire demi-tour comme ça ;-)




Par contre je me suis rendu compte que le sol bougeait…



Ce que l’on voit par l’interstice qu’on voit au milieu de la photo c’est l’étage inférieur.
Brrr Razz


Une fois Titine garée, direction le resto, histoire de voir le port.




(je crois que j’ai fait la photo pour savoir ce qu’était ce petit camion à droite, soit un Mitsubishi Prado)





C’est là, quand le bateau commence à bouger que je prends conscience qu’on part :-/


(séquence nostalgie ;-))
















Partir n’est pas très gai.

J’en profite pour aller prendre une douche, dans une grande douche avec plus de 4’ d’eau chaude et sans personne dans la « salle de bain ». Le pied. Même si les chtongs chtongs de la tuyauterie sont moyennement rassurants quand on est au fond du bateau… (pont 2, en dessous des voitures).

Après on s’occupe comme on peut, ce qui n’est pas toujours facile quand on voyage en troisième classe comme nous. Enfin, troisième classe, c’est pour reprendre un terme à la Titanic ;-) A ce propos, dans le film, on voit des cabines de troisième classe. Ben c’est franchement plus grand et accueillant que les classes couchettes du Norröna ! (si évidemment le film est conforme à la réalité pour cet aspect-là).

D’autant que cette fois-ci, on a droit à une cabine de 9 couchettes.

9 couchettes !!!

L’espace entre la couchette supérieure et le plafond est vraiment ridicule ! Surtout quand il faut s’y glisser depuis l’échelle. Y’a moins de place quand dans le T2 !

Photo officielle du site de la compagnie :




La prochaine fois on tentera les cabines, parce que dans un clapier pareil (imaginez la lumière permanente du couloir sur lequel les deux battants de la porte « western » donnent, le bruit de la soufflerie, la chaleur…), on ne sait pas faire grand-chose à part dormir quand on est crevé.

Bref, on glande un peu partout, entre le salon, le pont et la cafétéria. Dans le salon, ils passaient un film de promo sur les Féroés, tellement fort qu’à part le regarder… difficile de faire autre chose. C’est horriblement promotionnel et j’avais presque envie de dire « mais y’a tout ça en Islande, et même plus ». C’est dommage, ça a doit être très joli les Féroés, aussi. Je me demande d’ailleurs combien de personnes s’y arrêtent.


Sinon, après un repas (gratuit, avec les couchettes, on a droit à un ticket repas par personne et par jour, c’est pour oublier le clapier le temps d’un souper) boulettes curry qui était en fait du poulet aigre doux, on s’est mis en tête d’aller au… cinéma.

Car il y a un cinéma dans le bateau. Avec quelques sièges, un écran et…… un lecteur de DVD. On fait mieux chez soi avec un projo domestique mais y’a pas le bateau autour Razz

Et qu’allait-on voir ? True Grit. True Grit c’est un film avec Matt Damon et Jeff Bridges.
Ça se passe au Far West et, de mémoire, j’en avais lu de bonnes critiques.

L’affiche :

http://www.laviedelilie.fr/wp-content/uploads/2011/03/true_grit.jpg" alt="" />


C’était prévu en VO (anglais) et non sous-titré.

Pas de problème se disait-on ! On comprend suffisamment la langue de 50 cent (ou de Shakespeare, au choix) que pour suivre l’histoire.

Sauf que…

Ils ont tous un accent impossible.

Enfin, surtout Jeff Bridges.

Imaginez un vieux cow boy un peu alcoolique et essoufflé qui mâche ses mots tout en parlant un anglais à l’accent très très très américain.

Une horreur.

Petit extrait : http://www.youtube.com/watch?v=oK4FZ3ks17M

Cela dit, je l’ai reloué il y a deux semaines et finalement, on avait encore bien capté la chose.

C’était sympa quand même. Parfois comique, vu que les annonces faites par le personnel se font aussi dans la salle (peut être utile en cas de collision avec un iceberg, par exemple).

Puis dodo…


-----

(lendemain)

Le bateau s’est arrêté aux Féroés cette nuit. Me suis pas levé Razz

Au petit-déjeuner, petit aperçu de ce que je me suis engouffré :

- saucisses
- bacon
- oeuf cuit mollet (cette fois-ci ils indiquaient lesquels étaient soft ou hard boiled)
- omelette
- pastèque
- melon
- saumon fumé
- hareng / maatjes
- jus d'orange (sisi, avec le poisson…)
- de pomme
- eau
- café
- pain
- yaourt y'avait plus :-/
- …


Vraiment bien sympa ce buffet. Je vous le conseille. 12 € en prévente. Et bon, en plus. Il a du succès d’ailleurs, la place manque, parfois.


Je passerai une bonne partie de la journée sur le pont, emmitouflé dans mon sac de couchage et à proximité des bouches d’aération (vous savez, là où il faut choisir la bonne, c’est-à-dire pas celle des chiottes…). A droite sur la photo ;-)






Le reste c’est jeu de carte, lecture, manger et shopping sur le bateau (bière des Féroés, Toblerone - les tout grands, qu’on ne trouve pas dans le commerce normal - cidre, chips..).

On a également suivi du regard et du téléobjectif un groupe d’oiseaux qui accompagnaient le bateau à la même vitesse. Impressionnant de régularité.


















- - -

(surlendemain)

Le surlendemain, petit déjeuner vers 8h, c’est archi bondé. On finit par s’installer à une table de 5 personnes qui s’en vont. On accueillera un couple d’Allemands et leur petit fille.

Vive l’anglais Razz

En quittant la table, le mec me dira « by the way, nice glasses ! ». Il avait en effet les mêmes lunettes que moi (j’ai fait 3000 magasins pour les trouver et il faut que je rencontre un Allemand sur un bateau des Iles Féroés en plein entre l’Islande et le Danemark qui a les mêmes…)





Peu de temps après le tidéj’, on arrive en vue du Danemark. Ruée vers les soutes.
Cette fois-ci, il n’y a que la porte arrière droite de Titine qui est accessible. Tout le reste est collé à d’autres voitures. Mais on a l’habitude de faire les acrobates, on rentrera donc sans (trop) d’encombre malgré une charnière peu amicale pour les pantalons.

Le plus comique était la tête de la passagère de la voiture qui était à notre droite. Vu les quelques centimètres à peine qui séparaient nos deux portières, je crois qu’elle s’est demandée par quel tour de magie j’avais bien pu rentrer dans ma voiture… Razz





Sortie de bateau rapide, aucune formalité une fois sur le territoire danois.













Oh, la direction de la maison est déjà indiquée… Razz




Je ferai le plein à la station qui est à deux pas, m’étant finalement rendu compte sur le bateau qui ma manière de convertir les DKK (couronnes danoises) en euros à l’aller était fausse. Du coup tout me semblait… meilleur marché.

Le retour sera un grand classique : toilettes allemandes payantes mais qui te donnent droit à un bon d’achat de la même valeur (le plus souvent) au shop du coin, Burger King pour les arrêts nourriture (c’est pas comme si j’avais été rationné en Islande mais bon, spa la même chose, d’abord Razz), gps paumé au même endroit qu’à l’aller (visiblement depuis la fabrication de ce gps, ils ont construit une autoroute, du coup le gps croit qu’on a inventé la voiture volante et ça le perturbe) et siestes sur parking histoire de recharger un peu les batteries du conducteur (comme à l’aller, j’ai tenu le volant tout le temps, question d’assurance).








(le même genre de camion que celui croisé à l’aller sur le parking Wink)




Hambourg, toujours aussi impressionnant…














Ah, et alors, le ring d’Anvers la nuit, sous la flotte, dans les travaux et quand tu as déjà plus de 10h de route, c’est pénible.

Idem sur celui de Bruxelles. J’ai même pas reconnu tous les endroits Razz

Arrivés à destination à 4h40.


allez, fin du compte-rendu ;-)

… 6000 km



… un paquet monstrueux de photos, dont quelque chose comme 2400 rien que pour le compte-rendu.
… 450 000 caractères de texte (bon, liens vers les images compris)




Et… à la prochaine :-)))

Bifidusse

Messages : 64
Date d'inscription : 18/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  orpyst le Ven 20 Avr - 18:01

Toujours aussi pasionnant.C'est simple,j'ai l'impressoin d'etre partie avec toi...
Les photos super belles avec de formidables commentaires .
avatar
orpyst

Messages : 222
Date d'inscription : 07/11/2010
Age : 51
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Admin le Dim 22 Avr - 17:35

Sacré périple que l'on aura vécu avec toi, on est presque parti avec toi d'ailleurs.
Ce dernier récit nous aura encore donné de belles choses à voir; ( je veux le même jimny bleu .... Laughing Laughing
Le retour a la maison n'a pas été trop dur ??

Merci de tout coeur pour ce cadeau que tu nous a fait


_________________
La Corse est un pays libre et ses chemins aussi... RISPETEMU A NATURA ( Respectons la nature )
avatar
Admin
Admin

Messages : 1256
Date d'inscription : 13/12/2008
Age : 38
Localisation : Biguglia ( Haute-Corse )

Voir le profil de l'utilisateur http://corsica-suzuki.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Bifidusse le Mer 2 Mai - 20:10

Encore merci Smile

@Admin : si, le retour a été difficile, ou plus exactement le départ du port. Sinon j'aime encore bien rentrer, ne fût-ce que pour récupérer une douche correcte, poser ses affaires, découvrir ce que l'on a rapporté, trier les photos (Razz), offrir les cadeaux...

Par contre envie de repartir, ça oui, très envie.

J'ai découvert que 4 de mes amis ont envie d'y aller, en Islande, je ferai guide ;-)

Bifidusse

Messages : 64
Date d'inscription : 18/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un petit tour d'Islande...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum